ALAIN JUPPE LE PLAN  : B...........

En 2004, la Cour d'Appel de Versailles l'a

condamné, à 14 mois de PRISON avec sursis,

et Un an  d'inégibilité, pour PRISE ILLEGALE 

D'INTERETS, dans le cadre de l'affaire des

emplois FICTIFS de la MAIRIE DE PARIS ! ! !

Il ne faudrai tout de même pas l'oublier  ! ! !

Parti enseigner au QUEBEC deux ans, pour

ne pas entendre les bruits de CASSEROLES !

 

114593672_o